Les étudiants de l’ULB et la Cambre  au chevet du haut-fourneau d’Ougrée 

Un exemple à suivre ?

LE SOIR 07/03/2018

Les élèves vont imaginer un projet de réaffectation

I.ZA.
Le Master Plan de la Ville de Seraing est un sujet inspirant pour de nombreux étudiants et professeurs de différents établissements scolaires. Certains élèves ont même la possibilité de l’étudier et d’avoir une chance de prendre part à ses projets futurs. Depuis son développement, la régie communale autonome serésienne Eriges, qui s’occupe de sa mise en œuvre, est régulièrement contactée par des hautes écoles, des universités et même des écoles secondaires et primaires.

Certains responsables d’Eriges ont d’ailleurs déjà organisé des « visites guidées » sur des sites serésiens qui font l’objet de transformations et d’aménagements dans le cadre du Master Plan. Les étudiants de l’Université libre de Bruxelles de la faculté d’architecture de la Cambre, en premier Master option urbanisme, sont d’ailleurs les derniers acteurs externes à s’être rendus dans la Ville du fer et du charbon.
Il y a près de deux semaines, ils ont eu la possibilité d’assister à une présentation détaillée des projets du Master Plan tout en ayant eu l’opportunité de visiter deux sites emblématiques de Seraing : les halles de la rue Cockerill et le site du haut-fourneau B d’Ougrée (HFB). « La structure de la Ville est très performante, elle fait l’objet de nombreuses études. Les étudiants de l’ULB sont d’ailleurs venus pour tenter de la comprendre et de voir comment le Master Plan se construit et se développe », explique-t-on auprès d’Eriges. « Les élèves étaient extrêmement intéressés par le site du HFB qui n’a toujours pas trouvé d’affectation. Contrairement au HF6 qui deviendra un tout nouveau quartier de ville. Ils sont donc en mesure de pouvoir utiliser ce site de 40 hectares comme source de travail et peuvent encore imaginer des choses quant à sa reconstruction. »
Afin de trouver les bonnes idées et de développer un travail plausible, il était important pour Eriges que les élèves de l’Université libre de Bruxelles puissent comprendre correctement le contexte de redéploiement de la Ville de Seraing. Après la présentation complète du Master Plan, ils disposaient donc de tous les éléments pour travailler et imaginer un avenir pour le site du HFB. « Il est intéressant de se soucier de leurs idées et de découvrir ce qu’ils auront imaginé pour le redéploiement du haut-fourneau. Eriges va donc suivre le travail de ces étudiants. S’il s’avère qu’un de leurs projets est extrêmement bien réalisé et concrétisable, il se pourrait qu’il soit porté à l’étude », conclut la régie communale serésienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.