Demain tous allergiques ?

Dans le Soir du 18 octobre 2012:
 » La croissance continue des allergies inquiète légitimement. En cause la pollution, l’alimentation, l’isolation. Mais aussi l’hygiène… »
Le professeur Michils de l’hôpital Erasme met en garde : le mieux peut être l’ennemi du bien ! Ainsi « en améliorant considérablement les conditions d’hygiène, on a réduit considérablement les sources d’agressions par les bactéries et les infections que nos ancêtres devaient combattre. Un système immunitaire, c’est quelque chose qui se construit, apprend et mémorise toute la vie (…) Pour simplifier, au coeur de notre  immunité, la réponse aux infections  bloque la réponse aux allergènes et inversement. Tous les gains engrangés contre les infections sont donc autant de portes ouvertes pour l’allergie(…) Encore faut-il bien peser les deux côtés de la balance. Mais il y a d’autres causes identifiés à cette inflation d’allergies: le choc pétrolier des années 70 a poussé un maximum de personnes à isoler les maisons, à mettre du double vitrage, à empêcher l’air chaud de sortir et l’air froid de rentrer. Une catastrophe: le taux d’acariens et de moisissures a explosé créant autant d’allergiques « . Et il termine:  » Personne ne songe à se passer de certains vaccins, ni à arrêter toute circulation automobile, ni à retirer l’isolation des maisons. Mais les résultats de la science qui montrent par exemple qu’un grain de pollen qui est agrémenté de microparticules de diesel est beaucoup plus allergène qu’un grain de pollen normal, doivent nous aider à faire des choix de société. »